Régions

CHARTE DE GOUVERNANCE – MOM21 se réorganise en 2017 !

GOUVERNANCE DU MOM21
MAJ du 9 mai 2017

Ce document est l’aboutissement d’une réflexion générative, réalisée dans les locaux du Forum 104 par neuf membres adhérents du MOM21 – dont trois élus au CA – sur les principes de gouvernance adaptés à la raison d’être du mouvement. Il a vocation à être régulièrement relu et revu pour servir à chacun de référence vivante.

 

1. Raison d’être et Ambition du MOM21

 

Rappel des travaux préliminaires du Cercle Vision de MOM21 (Avril 2016)

 

Vision

Un horizon inspirant qui appelle au mouvement vers un enrichissement mutuel et harmonieux

Mission

Faire émerger la synergie entre dimension économique et vision humaniste au sein des organisations

Identité

Nous sommes une association ouverte qui éclaire et facilite la mise en mouvement des organisations par un travail de prise de recul approprié

 

MOM21 a pour rôle de prototyper, d’observer, de rassembler et de synthétiser, aussi bien les tendances que les expérimentations (réussites et échecs) de mise en place de modes de gouvernances et de management qui combinent :

  1. la bonne adaptation de l’entreprise à son environnement économique, financier, sociétal ;
  2. le respect du vivant, la considération pour toutes les parties prenantes et leur possibilité d’évolution ;
  3. une rentabilité qui assure la pérennité et un développement harmonieux de l’entreprise.

 

La restitution de ces travaux théoriques, mais surtout pragmatiques et opérationnels est mise à disposition de ses membres puis partagée avec la communauté.

 

 

2. Histoire

De la création… à la réinvention.

Un certain nombre d’entrepreneurs et de patrons de société avaient, par le passé, mis en œuvre des approches de gouvernance et de management innovants : ils sortaient du classique modèle taylorien. Ce type de management novateur dans notre pays a été source d’inspiration pour la création du Mouvement pour les Organisations et le Management du 21e siècle (MOM21). Il a commencé à collecter des informations sur ces nouvelles approches, ainsi qu’à regrouper les différents acteurs de cette tendance (Chefs d’entreprises, consultants, coachs). Ses travaux, ses formations et les événements organisés ont largement contribué à la diffusion de ce mouvement, comme à l’ampleur qu’il a prise dans les sphères économiques françaises. Aujourd’hui, le MOM21 a choisi de se réinventer en transcendant sa mission de diffusion. Mais également accéder pour lui-même à un autre mode de fonctionnement interne, cohérent avec les idées qu’il porte.

En effet, lors de l’AG du 22 mars 2016, il est apparu évident aux membres présents à l’AG que le mode de gouvernance de l’association n’était pas aligné, ni en congruence avec le rôle déclaré de celle-ci. Un cercle gouvernance est né de ce moment. Il a eu pour mission cette réinvention. Il a donné naissance à ce projet de nouvelle gouvernance.

C’est donc un changement de paradigme fort qui émerge : une association, qui s’est construite sur une intention et une inspiration initiale et qui, après 4 années d’existence, choisit de se réinventer en s’appliquant à elle-même les principes qu’elle promeut.

 

3. Membres du MOM21

Peut devenir membre toute personne qui en fait la demande et n’en est pas empêchée par la loi. Deux catégories de membres sont à distinguer :

  • Les personnes physiques
  • Les personnes morales

 

La qualité de membre est définie par le paiement d’une cotisation. Il sera en outre demandé à l’adhérent d’être moteur dans le développement de l’association (promotion en externe, participation régulière à au moins un cercle, etc…).

 

Il est recommandé aux nouveaux membres souhaitant parfaire leur connaissance du fonctionnement des nouvelles organisations de suivre les étapes du « parcours MOM21 » , organisés par le cercle Formation du MOM21 et ce, rapidement après leur inscription.

 

4. Cercles

La gouvernance de MOM21 s’inspire de la sociocratie dont elle emprunte tout ou partie de ses quatre principes. Le premier principe étant le fonctionnement en cercle. Un cercle est un regroupement collaboratif de personnes autour d’un thème, une fonction, un ou plusieurs rôles. Toute initiative ou projet s’organise au sein d’un cercle qui aura la durée du projet.

 

L’organisation de MOM21 repose sur une structure de prise de décision constituée de cercles autonomes et reliés. Chaque cercle poursuit une mission clairement identifiée et organise son fonctionnement librement comme un sous-système de l’organisation, dans le cadre et en cohérence avec les valeurs et principes de MOM21.

 

Les cercles :

  • Choisissent en leur sein un référent qui peut également avoir un rôle d’animateur du cercle. Cette personne est désignée de préférence par un processus d’élection sans candidat (d’inspiration sociocratique). Son nom est affiché sur le site du MOM21, tout comme celui des membres du cercle.
  • Rendent visible leur activité via le site (en lien avec le cercle Communication) et en témoignent de vive voix lors des rassemblements périodiques.
  • Ont une Mission (raison d’être) et un ou plusieurs rôles définis que tout le monde peut consulter sur le site
  • Ont des responsabilités (comme par exemple l’organisation d’activités ou de sessions de formation) sur leur thématique pour le compte du MOM21

 

Il est de la responsabilité de chacun de bien mesurer l’implication et la disponibilité que demande la participation à un cercle, et à fortiori à plusieurs cercles.

 

Il y a quatre sortes de cercles :

a.   Les Cercles de Fonctionnement

Ils portent et développent les fonctions indispensables à la vie du MOM21 :

  • Communication (interne et externe)
  • Financement
  • Formations et Journée Découverte
  • Intégration des nouveaux membres
  • Partenariats
  • Événements
  • Sagesse et éthique
  • Echanges inter-territoires

b.   Les Cercles Projets / Activités

Ils soutiennent un projet collectif à l’initiative des membres de l’association. Exemples : Régate du Bonheur, évènement national MOM21, Learning Expeditions, Cercle des Pachydermes…

Les activités du MOM21 sont toujours tournées vers les bénéficiaires que sont ses adhérents. Elles sont directement gérées par le cercle ad hoc. En cas d’absence de cercle ad hoc, le Cercle d’Animation et de Coordination suscitera la création d’un nouveau cercle pour un projet ou une activité.

c.   Les Cercles Territoriaux :

Chaque antenne territoriale constitue un cercle spécifique. Il y a aujourd’hui (décembre 2016) quatre antennes territoriales du MOM21 :

  • Ouest
  • Sud-Ouest
  • Sud-Est
  • Rhône-Alpes

Les antennes se créent spontanément dès lors que des membres MOM21 se reconnaissent et choisissent de faire émerger localement des actions communes. Tout comme pour les autres Cercles, un référent est choisi, par voie d’élection sans candidat, pour une durée maximum d’un an pour faire le lien avec le reste de l’association et notamment le Cercle d’Animation et de Coordination.

d.   Le Cercle d’Animation et de Coordination (CAC) :

La mission du CAC est de favoriser l’élan du MOM21 dans le respect de la vision, d’être au service des cercles, de faciliter les relations entre eux et d’assurer les obligations administratives et légales de l’association.

 

Le CAC comprend  a minima parmi ses membres :
  • Les référents des cercles (cf paragraphe 5)
  • Le Délégué Général
  • 5 membres élus par l’Assemblée Générale dont au minimum 3 issus de monde de l’entreprise (hors consultants et coachs)
Par ailleurs, les réunions du CAC sont ouvertes aux membres de l’association dans la limite de 2 places.

 

Afin de répondre aux obligations légales, le Bureau (Président, Trésorier et Secrétaire) est choisi au sein du CAC par une élection sans candidat. Son mandat est soumis au renouvellement de confiance tous les ans après l’Assemblée Générale.

 

Comme pour les autres cercles, l’animateur du CAC sera choisi lors d’une élection sans candidat. Il est recommandé que l’animateur soit secondé par un facilitateur.

 

5. Référents et animateurs de cercles

Le référent est la courroie de transmission entre le cercle et le reste de l’association.

L’animateur a pour mission de faire vivre le cercle.

a. Le référent du cercle doit prévoir de créer des liens avec les autres cercles pour connaître l’activité et les projets qui se développent ailleurs au sein de MOM21. Il doit être en mesure de transmettre des informations pour dynamiser les liens entre tous les membres. Il est membre du CAC et ne peut être référent de plus d’un cercle.

b. L’animateur devra prendre toute disposition à la création du cercle, afin d’élaborer collectivement une charte/alliance entre les membres pour garantir l’état d’esprit du fonctionnement du cercle. Cette charte/alliance sera revisitée régulièrement en début de séance, et impérativement à chaque arrivée de nouveau membre du cercle le cas échéant.

Il doit se positionner en tant que leader serviteur pour favoriser l’émergence.

Le rôle d’animateur peut être tenu par le référent ou par toute autre personne considérée comme légitime et compétente par le cercle.

 

6. Principe de l’élection sans candidat

Le principe sociocratique de l’élection sans candidat est adopté pour l’élection périodique du Président de l’association et de toute personne choisie pour occuper un rôle ou une fonction de manière légitime au sein d’un cercle. Son principe est décrit sur le site de l’Association.

 

7. Prise de décision collective

Toutes les décisions seront prises collectivement par le Cercle approprié.

La prise de décision se fait idéalement par consensus (tout le monde est d’accord unanimement), et à défaut par consentement (décision prise si totale absence d’objection motivée par des arguments valables).

Les décisions seront prises en cohérence avec les principes de MOM21 tels qu’imprégnés dans la présente charte.

 

8. Régulation

La régulation des tensions se fait d’une manière continue par le jeu des communications au sein des cercles et entre cercles. Il peut toutefois arriver qu’une tension insuffisamment régulée s’envenime et devienne une menace pour le développement sain du mouvement.

Il sera fait alors appel à un membre compétent et reconnu pour assurer la médiation et/ou la facilitation.

L’adhésion à l’association vaut acceptation par le membre de soumettre à la médiation tout différend sérieux qu’il pourrait avoir avec un autre membre.

 

La charte de MOM21, la Vision, la Mission, l’Identité de MOM21 et ses Valeurs servent de référentiels pour mener la médiation.

 

9. Phase de transition

La mise en route de cette nouvelle gouvernance s’effectuera à travers quelques étapes clés :

 

  1. Mise en cohérence des statuts avec la nouvelle gouvernance et validation des nouveaux statuts par le CA
  2. Approbation des nouveaux statuts de l’association “institutionnelle” par une AGE
  3. Première réunion du Cercle d’Animation et de Coordination (CAC)

 

En phase de transition, les membres élus du CA seront également inclus dans le CAC.

 

Dès que ces étapes seront accomplies, la nouvelle forme de gouvernance pourra vivre et se développer selon sa dynamique propre.

Le Cercle Gouvernance, ayant accompli sa mission, sera alors dissout.

 

La gouvernance de MOM21 sera revue périodiquement par le « Cercle Ethique et Sagesse » qui prendra la suite du cercle de gouvernance dès sa dissolution.
Lire la suite ...

Eloge à la débrouillardise le 6 mars 2017

Lire la suite ...

Témoignage Michelin à l’Agile Grenoble 2015

500 participants pour parler d’agilité à Grenoble

MOM21 Rhône Alpes présentait à la conférence annuelle Agile Grenoble 2015 ce jeudi 19 novembre 4 ateliers, dont celui ci-ci intitulé : Témoignage de la libération en cours chez Michelin. 500 participants étaient au World Trade Center de Grenoble pour cet évènement, c’est beaucoup : qu’est-ce qui pouvait bien les attirer ?

(suite…)

Lire la suite ...

mom21 chez AGILE GRENOBLE 2015

Atelier Agile Grenoble 2015

« La libération d’une entreprise est elle un long fleuve tranquille ? »

Agile2-1024x768

C’est une belle énergie qui attendait l’équipe de mom21 Rhône Alpes lors de cette nouvelle édition d’Agile Grenoble ce 19 novembre 2015. Nous avions tous à cœur de faire partager notre vision sur l’entreprise libérée et les nouvelles formes d’organisation basées sur la confiance et l’autonomie.

 

L’intention de cet atelier était de faire réfléchir sur les points communs entre les différentes expériences menées aussi bien chez Chronoflex, Favi, Teractem, Nicomatic, Egis, Tarvel, Zenika, Leroy Merlin ou encore Sogilis. Et essayer de répondre à cette question difficile : y a-t-il un modèle à suivre, un process à respecter, des erreurs à éviter ?

 

Quand on observe le fonctionnement atypique de ces entreprise, il faut bien distinguer l’explicite (ce qui se voit, plutôt de l’ordre des processus et des actions) de l’implicite (ce qui ne se voit pas forcément, plutôt de l’ordre des émotions, des croyances). Cette image de l’iceberg traduit bien la représentation de Otto Scharmer avec la Théorie U ou presencing : ce qui déclenche l’inspiration des leaders, ce n’est ni l’objectif ni le comment, mais plutôt la source intérieure et émotionnelle à partir de laquelle nous prenons nos décisions et puisons notre intuition.

 

Côté explicite, le travail de mom21 sur les invariants permet de dégager des grandes caractéristiques sur les entreprises libérées autour de 3 axes : un management ancré dans le sens et une certaine vision du leadership, une culture de la confiance, une organisation construite sur l’autonomie et la responsabilisation. Autour de ces 3 axes, on retient souvent les mots de vision partagée, de valeurs communes, d’humilité, de transparence, de proximité, d’équité, de droit à l’erreur, de partage, d’auto régulation, de compétence, de liberté d’action.

 

Le côté implicite est plus subtil car moins visible mais non moins important. C’est lui qui permet de répondre à cette question : pourquoi des dirigeants se lancent dans cette aventure alors que d’autres n’osent pas, pourquoi cette énergie se transmet chez les collaborateurs, pourquoi certains leader sont inspirants et d’autres pas, pourquoi la libération d’une entreprise est d’abord une histoire de philosophie, de posture et d’incarnation ?

 

Pour Otto Scharmer, ces leaders libérés ont d’abord du affronter et vaincre les 3 ennemis de toute transformation : la voix de la peur (la plus présente), la voix du jugement (la plus déstabilisante), la voix du cynisme et de l’égo (la plus destructrice). Tant que ces voix sont présentes dans une organisation, il est difficile de lancer et d’incarner une véritable démarche collaborative, pour pouvoir laisser place à un esprit ouvert, un cœur ouvert et une volonté ouverte. Car comme le dit justement Frédéric Roque, le DG de Egis Lyon : »C’est d’abord une transformation individuelle qui permet la transformation collective, avec un point de bascule qui est propre à chacun ».

 

Selon moi, c’est aussi ce qui rassemble ces leaders libérés et les grands explorateurs du monde, de Magellan à Admussen ou David Neil : une certaine vision du sens de leur mission, la capacité à affronter l’inconnu et à surmonter ses peurs, un regard optimiste sur les événements, une connexion à ses ressentis et intuitions, un lien social fort et une haut niveau d’empathie, un lâcher prise sur la volonté de pouvoir et de maîtrise, et surtout des croyances sur l’homme, la confiance et la relation au travail.

 

C’est cette boussole de l’explorateur qui permet aujourd’hui à ces hommes et à ces femmes d’incarner une vision, une philosophie de l’entreprise de demain et surtout pas d’appliquer des concepts ou un modèle. Car c’est bien à chacun et à chaque organisation de construire son propre modèle qui a du sens. La clé de la réussite ne réside pas dans ce qui est fait mais bien plus dans l’énergie de chacun des acteurs pour mettre en œuvre les décisions prises.

 

Ce voyage là n’a donc rien d’un long fleuve tranquille, mais pour ceux qui ont décidé de le tenter, il procure un sentiment d’accomplissement et donne du sens à leur vie. Car libérer son entreprise, c’est aussi s’engager pour changer le monde.

 

Philippe BARAN

Mom21 Rhône Alpes

Lire la suite ...

« Travailler ensemble autrement » avec l’EM Lyon le 12 juin

350 personnes avaient répondus à l’appel de l’EM Lyon pour s’inspirer et partager leurs expériences, avec une intention commune : changer nos modes d’organisation et de management, remettre la confiance et l’autonomie au cœur des entreprises. Cette journée, construite en partenariat avec le cabinet Nouvelle Trace et mom21 Rhône Alpes, a permis d’accueillir une quinzaine d’entrepreneurs qui ont osé innover et nous ont partagé leur aventure avec beaucoup  d’humilité, d’authenticité et d’émotion.

 

Puis des scientifiques ont apporté un autre regard à partir des dernières avancées en neurosciences pour mieux comprendre cette mécanique neuronale de la collaboration et de l’empathie. L’après midi était consacré au temps de pratique pour expérimenter des méthodes d’intelligence collective comme le pro action cafe, la théorie U, le world café, la collaboration générative, le modèle SCORE.

 

Cette belle journée s’est terminée par une conférence pleine d’émotion d’Eric Julien sur les indiens Kogi et la sagesse de ces peuples racines qui ont tant à nous apprendre sur le vivre ensemble.

Vous trouverez ci-dessous des témoignages vidéo d’entrepreneurs libérés, de scientifiques et de participants qui  livrent leur ressenti sur ce grand moment de partage et de fraicheur aux couleurs de l’optimisme. D’ores et déjà le rdv est pris en juin 2016 pour une seconde édition.

 

Interview de la journée

 

 

Lire la suite ...