« Placer l’Homme au cœur de l’entreprise »

S’il est une organisation qui incarne tout particulièrement ce dicton « Placer l’Homme au cœur de l’entreprise » en France, c’est  bien Bretagne Ateliers !

Nous avons été reçus à Rennes par Daniel LAFRANCHE, Directeur Général de Bretagne Ateliers et Stéphanie DAYOT. Ils ont organisé cette journée riche en échanges et partages.

La performance au service de l’homme

Fonctionnement de Bretagne Ateliers

En effet, Bretagne Ateliers est très spécifique. C’est l’une des premières Entreprises Adaptées françaises, un leader du secteur protégé. Avec un effectif de 500 salariés, l’entreprise se singularise par l’emploi de 380 travailleurs handicapés sur 3 sites de production.

Son statut est celui d’une Association Loi 1901 reconnue d’intérêt général.

Tout d’abord, elle regroupe 3 unités EA (Entreprise Adaptée). 420 personnes et 2 ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) avec 80 personnes.

Bretagne Ateliers s’inscrit néanmoins dans le secteur concurrentiel. Il est géré avec le souci de la compétitivité et la satisfaction du client.

Pour nous présenter la structure de l’équipe de direction, Daniel Lafranche nous montre une pyramide inversée. Lui, tout en bas, se considère au service des équipes commerciales, des personnes en charge des achats, de l’informatique / comptabilité / gestion, des sites de production et des RH.

Après la présentation de Bretagne Ateliers, Daniel Lafranche invite l’équipe du MOM21 à visiter le site de la Touche Tizon, pour observer le type d’organisation et de management mis en place.

L’impression générale en traversant les différents locaux de l’usine, c’est que tout est fluide et bien rangé. La signalétique, l’application du Lean Management, des 5S et du Management Visuel dans ce qu’ils ont de plus efficace est sans doute pour quelque chose.

Nous découvrirons un peu plus tard, lors des présentations détaillées au sein des équipes appelées « Villages » que le Kaizen prend ici tout son sens avec une amélioration continu vécue entre équipiers, jour après jour.

Premier indicateur intéressant : le taux de sourire au m². A notre passage, nombreux sont les salariés qui prennent le temps de nous saluer et de sourire !

Laurence ROSENZWEIG